ESPE PARIS MOBILISÉ

Retrouvez nous avec plus d'informations sur FaceBook

http://www.facebook.com/espe.enlutte (enseignants/biats Espé)

https://www.facebook.com/groups/158495221618356/ (étudiants Espé)

https://www.facebook.com/Paris-4-contre-la-s%C3%A9lection-et-la-loi-travail-201338096891712/ (étudiants Sorbonne Université)

Devant le succès du site et pour éviter toute confusion, nous précisons que ce blog est indépendant de l'opinion institutionnelle de L'ESPE et ne reflète pas forcément celle de l'ensemble du collectif à son initiative.

Posté par iufmmobilisation à 20:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 novembre 2019

AG intersyndicale jeudi 21 en Sorbonne, 12h

Chers collègues,

La CGT de Sorbonne université et le SNTRS-CGT appellent à participer à 
l'Assemblée générale intersyndicale qui se tiendra demain jeudi 21 novembre à 
12h (et non pas 12h30) en Sorbonne, amphi Champollion (16 rue de la Sorbonne, en face de la Sorbonne historique).

Venez nombreux-ses pour vous informer sur la réformes des retraites, et débattre de la mobilisation en cours pour préparer le 5 décembre et ses 
suites.
Vous trouverez en pièce jointe les simulations sur le calcul des retraites si nous n'empêchons pas Macron de casser notre système de retraite.

Amicalement 

Les syndicats FercSup CGT  de Sorbonne Université et SNTRS CGT

Tel : 01 44 27 30 60

Email : cgt@sorbonne-universite.fr

http://sorbonne-universite.fercsup-cgt.net

Posté par iufmmobilisation à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2019

Réunion d'information reforme des retraites et greve le 5 décembre : mercredi 20 novembre 12h30, Molitor

dans la cour, pendant une heure.

Posté par iufmmobilisation à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Motion du mardi 12 nov en réunion des coordonnateurs de parcours de la mention second degré du master MEEF PARIS

Motion : Les coordinateurs des parcours second degré de l’INSPE de Paris réunis le 12/11/19 expriment leur très vive inquiétude face aux délais imposés pour proposer de nouvelles maquettes et face au manque d’informations. Ils demandent que l’entrée en vigueur des réformes soit reportée à la rentrée 2021.

Résultat du vote : 
Pour : 16
Contre : 1
Abstention : 0

 

Posté par iufmmobilisation à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 novembre 2019

Non à la retraite par points ! Réunion Mercredi 27/11 – 12h amphi 1 Molitor. Réunion jeudi 28/11 – 12h salle 101 Batignolles

intersyndicale0512inspe

Mobilisons-nous par la grève dès le 5 décembre pour défendre nos régimes de retraite, la solidarité entre les générations et pour obtenir de nouveaux droits !

Sous couvert d’uniformiser les systemes de retraite, le projet Macron-Delevoye est construit sur un principe central : la part des dépenses de retraite du pays ne doit pas dépasser 14% du PIB quels que soient les besoins et la démographie. Or, avec la croissance du nombre des plus de 60 ans, si on veut preserver le niveau de prestations actuel, le financement des retraites devrait representer 16,5% du PIB en 2050. Pour nous, ce montant ne peut pas etre enferme dans un % deconnecte des besoins, car c’est la part de chacun qu’on va diminuer.

Actuellement, chacun·e sait ce qu’elle/il cotise et ce qu’elle/il doit obtenir comme pension. Avec le nouveau systeme, chacun·e saurait ce qu’elle/il cotise mais non ce qu’elle/il percevrait une fois à la retraite, car la valeur future du point sera fixee de maniere unilaterale par les gouvernements à venir. Que l’on soit aujourd’hui retraité·e, salarié·e en début ou en fin de carriere ou futur·e salarié·e, le plafonnement des dépenses à 14% du PIB se traduira mécaniquement par une baisse des retraites pour tou·te·s.

A sa mise en place, notre systeme de retraite avait pour objectif de preserver le niveau de vie des retraite·e·s du public et du prive. Les differentes reformes mises en place depuis 25 ans ont oblige les salarie·e·s à reculer l’age de depart pour tenter de preserver leur niveau de pension. Le nouveau systeme serait un recul historique : il abandonne l’idee que les pensions doivent preserver le niveau de vie des retraite·e·s. Toutes les projections faites avec les donnees disponibles montrent que les retraites de l'ensemble des salarie·e·s baisseront, et, pour la grande majorite d'entre elles et eux, de facon dramatique.

Cette réforme touchera encore plus durement le personnel de l’enseignement supérieur et de la recherche. En effet, sous pretexte d’attenuer la chute du montant des pensions, le projet de reforme prevoit une prise en compte des primes et indemnites des fonctionnaires dans le calcul des retraites. Or, les primes des personnels de l’enseignement superieur et de la recherche sont parmi les plus basses de la fonction publique, atteignant le ridicule pour les chercheurs, avec pour consequence des pertes du montant de la pension de l’ordre de 20% à 40% selon les catégories (ordres de grandeur estimes à partir des elements chiffres contenus dans le rapport Delevoye).

Les organisations signataires de l'Inspé Paris , revendiquent :

  •   Le maintien du code des pensions et du calcul actuel basé sur les 6 derniers mois d’activité.

  •   La suppression des décotes et des surcotes.

  •   Une pension d’au moins 75% du revenu net d’activité (pour une carriere complete) sans que celle-ci ne puisse etre inférieure au SMIC.

la Fonction publique.

La ré-indexation des retraites sur le salaire annuel moyen et non sur l’inflation, facteur de décrochage de pouvoir d’achat entre les actifs et les retraités.

La prise en compte des années travaillées a l’étranger.

La prise en compte de l’ensemble des années d’études et de formation.

La revalorisation de la rémunération des agents de
Enseignant-e-s, BIATSS, étudiant-e-s, stagiaires tou-te-s ensemble

Posté par iufmmobilisation à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 novembre 2019

AG jeudi 14/11 à Jussieu 12h30, jeudi 21/11 en Sorbonne Grève et manifestation le jeudi 5 décembre

On décide ensemble de la suite en AG vendredi 6 décembre 10h

Non à la retraite par points !
Mobilisons-nous par la grève dès le 5 décembre pour défendre nos régimes de retraite,

Etudiant-es ou personnel, on doit se mobiliser parce que cette réforme va nous toucher tôt ou tard et nous faire très mal. 

tract_retraites_final

Posté par iufmmobilisation à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2019

29 MAI: Soirée de soutien aux grévistes de l'éducation

Soirée de soutien aux grévistes de l'éducation

Public
 · Organisé par CNT Région Parisienne

https://www.facebook.com/events/1598249446972108/

 

Posté par iufmmobilisation à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

rassemblement unitaire mardi 28 mai entre 12 et 14 heures, place Edouard Herriot, Paris

Pour l’avenir de la Fonction publique et de ses agent-es !  
à l’appel des organisations CGT, UNSA, FSU, Solidaires, CFE-CGC, CFTC, FAFP   Communiqué intersyndical 
rassemblement unitaire 
mardi 28 mai entre 12 et 14 heures, 
place Edouard Herriot, Paris

Non, l’État n’est pas une entreprise ! Toutes celles et ceux qui font croire que pour plus d’efficacité les solutions seraient dans le « management », le salaire au mérite, la privatisation de services, la réduction des droits des agent-es… ne disent pas qu’en réalité ils préparent la fin des services publics, offrant un boulevard aux marchés et développant la précarité.

Le gouvernement refuse d’entendre le besoin de service public qui s’exprime aussi bien dans des débats que dans les mobilisations.

Pourtant, la Fonction publique a permis, depuis des décennies, d’améliorer le niveau de connaissances et de qualification du pays, de faire progresser l’espérance de vie, elle à contribuer à plus d’égalité et à la cohésion sociale.

Aujourd’hui, les services publics rendus par la Fonction publique doivent être confortés et les agent-es doivent avoir tous les moyens de les faire vivre. La FSU a pour cela mobilisé notamment contre la loi Blanquer, elle l’a encore montré le 18 mai dernier, et contre le projet de loi de transformation de la fonction publique souvent dans un cadre unitaire comme le 9 mai.

Elle mène aussi la bataille de conviction avec les usager-es et les parlementaires. 
L’heure est à poursuivre cet engagement. C’est d’autant plus urgent que si les mobilisations ont obligé le gouvernement à concéder quelques annonces, il doit maintenant renoncer à ces projets et d’autres alternatives doivent pouvoir émerger. 
La FSU appelle au rassemblement du 28 mai, jour du vote par l’Assemblée nationale du texte, et organise un débat le 12 juin prochain à Paris.

Les jeux ne sont pas faits… avec la FSU, la Fonction publique a de l’avenir !

 

Posté par iufmmobilisation à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mai 2019

Grève fonction publique du 9 mai

Maintien des 42 régimes de retraites et du Code des pensions. Abandon de la retraite par points!

Retrait du projet de loi de transformation de la Fonction publique! 

Retrait du projet de loi Blanquer!

 

 

Vous trouverez en pièce jointe le communiqué intersyndical parisien revendiquant 

l’abandon de la réforme de la transformation de la fonction publique 

l’abandon de la loi Blanquer

 

Une assemblée générale se tiendra le matin à 9h30 à la bourse du Travail, 

3 rue du Château d’Eau, M° République.

 

La manifestation partira à 14h de la Place Denfert Rochereau. Nous vous invitons à nous rejoindre derrière la banderole du SNUDI FO 75.

 

Et après le 9 mai?

"Journées d'action" à répétition, "grèves perlées", "temps forts"...

Y-a-t-il une autre voie que la grève, la vraie grève jusqu'au retrait du projet de loi Blanquer? 

 

Dès la rentrée, nous vous invitons à vous réunir avec vos collègues dans les écoles pour adopter des motions, soudant l'unité des collègues sur les revendications et indiquant la perspective de la grève reconductible jusqu'au retrait.  Le syndicat les fera largement connaître pour donner confiance dans notre capacité à imposer la vraie grève (vous trouverez en pièce jointe les premières motions recueillies). 

 

Nous vous invitons également à déposer vos déclarations d’intentions de grève jusqu’aux congés de juillet (voir modèle intersyndical en pièce jointe).

 

Nous vous invitons à nous faire remonter d'ores et déjà l'état de la grève dans vos écoles, les réflexions des collègues.

 

Dates et lieux des AG locales prévues à la rentrée : 

discutons et décidons de la grève pour gagner sur nos revendications !

 

9-10ème : mardi 7 mai à 12h à l’EE 9 rue Martel

11ème : lundi 6 mai à 12h à l’EE 22 rue Saint Maur

13ème : mardi 7 mai à 12h à l’EE 103 avenue Choisy

14ème : mardi 7 mai à 12h à l’EE 28 rue Pierre Larousse

18ème : mardi 7 mai à 16h à l’EM 27 rue Emile Duployé

20ème : mardi 7 mai à 16h à l’EE 297 rue des Pyrénées

 

Vous trouverez également en pièce jointe le communiqué de l’Union Régionale Ile de France FO suite au 1er mai.

Posté par iufmmobilisation à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2019

ACTIONS A VENIR

 

- SOIRÉE DES ESPE le jeudi 11 avril : mobilisation des étudiants, communication sur l’événement, élaboration d’un tract et diffusion.

- JOURNEES PORTES OUVERTES les vendredi 12 et samedi 13 avril : diffusion de tracts pour informer sur les réformes de l’ESPE.

- BANDEROLE : créer une nouvelle banderole ciblant la réforme des ESPE, afficher des informations sur les réformes et se relayer pour être présent et informer les étudiants.

- INFORMER LES ETUDIANTS DE LA SORBONNE : tracts, tour des amphis.

Posté par iufmmobilisation à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 avril 2019

AG à MOLITOR demain à 12H et greve nationale DEMAIN

Bonjour à toutes et à tous !

Demain jeudi 4 Avril grande journée de mobilisation pour l'éducation et contre la loi Blanquer ! Voici les différentes propositions :

1/ GREVE NATIONALE
Il y a un appel national et intersyndical à la GREVE, le communiqué sera mis en commentaire. Pour information vous pouvez vous déclarer gréviste même à l'ESPE. (mail de Frédéric BOUVIER sur les absences de demain en commentaire)

2/ AG à MOLITOR à 12H
Une ASSEMBLEE GENERALE se déroulera à 12h dans l'amphi 1 à MOLITOR. Il s'agit de débattre de la situation, des nouvelles réformes et des actions possibles à mener en tant que personnels et étudiant-e-s des Espé. Les Espé sont de fait très concernées par la loi Blanquer (c'est la loi Ecole de la confiance qui transforme les Espé en INSPE).
Nous ferons à l'occasion de cette réunion un point sur les nouvelles infos que les syndicats vont recevoir sur le nouveau concours (en fin de M2) et les conséquences sur les MEEF (quelles mesures pour 2020 et 2021 ?). Une réunion syndicat / ministère aura lieu la veille.
Il y a aussi de nombreuses menaces sur le statut des fonctionnaires, les retraites, les congés bonifiés ... 
C'est le moment de réagir, de se mobiliser collectivement.
Départ groupé en manif après l'AG.

3/ MANIFESTATION à 14H à Opéra
toutes les informations ici : 
https://paris.demosphere.net/rv/69032

4/ AG à la BOURSE DU TRAVAIL à 10H
L'Assemblée générale des enseignant-es grévistes à l'appel de l'intersyndicale parisienne aura une importance fondamentale pour la suite de notre mobilisation. Nous vous attendons donc nombreuses et nombreux jeudi à 10h à la Bourse du travail pour débattre et décider ensemble des modalités concrètes de la suite de notre mobilisation. Sans présager des décisions qui seront prises concernant la grève, le SNUipp-FSU Paris proposera notamment à l'AG et aux autres syndicats le plan d'actions suivant : 9 avril, rassemblement dans plusieurs arrondissements le midi ou vers 16H, journée école morte le 11 avril, nouveau temps fort le jeudi 18 avril. Si ces actions emportaient l’adhésion, le SNUipp-FSU Paris contactera les associations de parents d'élèves et s'accordera avec les autres syndicats pour assurer leur réussite.

n'hésitez pas à consulter l'étude d'impact et le texte de loi : pas de risque de BOBARDS ....

www.assemblee-nationale.fr/15/projets/pl1481-ei.asp?fbclid=IwAR31JQilc5uemjTz_Hnt8xAnto_uj4_Xec_wJtQguVvtmXfXm6onUaRpwZI

www.assemblee-nationale.fr/15/projets/pl1481.asp?fbclid=IwAR1TMGjD9AhwOT9xgwrc8IFzL6nXYYhBPxDWmfMU9KYCWh84JrqRjCrMxB8

 

Posté par iufmmobilisation à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2019

Heure d'information syndicale 04/04 réforme Espé - lutte contre Blanquer

Bonjour

Les sections CGT et FSU de l'Espé invitent l'ensemble des personnels BIATSS , enseignant-e-s, stagiaires, étudiant-e-s à se réunir à l'occasion de la journée de grève dans l'éducation du jeudi 4 avril à partir de midi à l'Espé Molitor. Il s'agit de débattre de la situation, des nouvelles réformes ET des actions possibles à mener en tant que personnels et étudiant-e-s des Espé.

Nous irons ensuite manifester avec nos collègues du 1er et 2d degré fortement mobilisés (grosse grève le 19/03, grosse manif le 30/03...). La colère monte contre Blanquer qui prend vraiment les profs pour des imbéciles !

Les Espé sont bien évidemment concernées par les loi Blanquer (c'est la loi Ecole de la confiance qui transforme les Espé en INSPE).

Nous ferons à l'occasion de cette réunion un point sur les nouvelles infos que les syndicats vont recevoir sur le nouveau concours (en fin de M2) et les conséquences sur les MEEF (quelles mesures pour 2020 et 2021 ?). Une réunion syndicat / ministère aura lieu la veille, on vous transmettra les infos à cette occasion.

Il y a aussi de nombreuses menaces sur le statut des fonctionnaires, les retraites, les congés bonifiés ... 

C'est le moment de réagir, de se mobiliser collectivement.

N'hésitez pas à faire circuler et relayer l'appel de formateurs/trices de Créteil:

http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=ESPE2019

**********************************

Soyons nombreux jeudi 4 avril à partir de midi - Espé Molitor (la salle sera affichée sur les écrans et sur des affichettes dans le hall)

14h place de l'Opéra

Heure d'information syndicale ouverte à toutes et tous à l'initiative des sections FERC Sup CGT et FSU de l'Espé Paris

Amicalement.

Mobilisé-es pour obtenir l'abandon du projet de loi Blanquer

SNUipp-FSU, SNEP-FSU, SNES-FSU, SNUEP-FSU, FNEC-FP-FO, CGT Éduc'action et Sud Éducation

 

Les enseignantes et enseignants se mobilisent face à la politique éducative, rétrograde et libérale, conduite actuellement à marche forcée au mépris de leur expertise rofessionnelle et déjà sanctionnée par l'ensemble de la communauté éducative.

Elles et ils rejettent notamment le projet de loi « pour l'école de la confiance », un texte qui ne permettrait en rien d'améliorer la réussite de tous les élèves et bouleverserait radicalement le fonctionnement et la structure de l'école avec notamment la création de regroupements écoles-collège.

Nos organisations syndicales SNUipp-FSU, SNEP-FSU, SNES-FSU, SNUEP-FSU, FNEC-FP-FO, CGT Éduc'action et Sud Éducation dénoncent les menaces de sanctions et pressions exercées à l'encontre des personnels et défendent leur liberté d'expression. Nos organisations sont engagées dans ces mobilisations, soutiennent les actions menées localement et appellent à les développer avec tous les personnels.

Lors des manifestations organisées sur tout le territoire samedi 30 mars, les enseignantes et enseignants seront rejoints dans leur mobilisation par des parents d'élèves, des élu-es ou simplement des citoyen-nes. Nos organisations appellent à faire de cette journée un moment fort de mobilisation pour le service public 'éducation.

Elles appellent ainsi à faire du jeudi 4 avril un prochain temps fort de mobilisations (grève, rassemblements, manifestations...) pour obtenir l'abandon du projet de loi. lles construisent également d'autres actions localement durant la période de vacances par zone.

Elles s'engagent aussi sur le terrain de la Fonction publique pour s'opposer à la réforme gouvernementale qui détruirait le statut de fonctionnaire, et promouvoir également le service public d'éducation. Elles estiment nécessaire de poursuivre et d'amplifier les mobilisations pour obtenir l'abandon du projet de loi y compris a moment de l'examen de celui-ci par le Sénat.

À cet effet, elles se reverront prochainement dans l'unité la plus large.

Posté par iufmmobilisation à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L’AG IDF Education inter-degrés appelle

1) à étendre le mouvement dans les AG de ville / arrondissement / circonscription ainsi que les réunions avec les parents d’élèves, en réalisant des tournées de collèges, de lycées et d’écoles, en associant personnels du 1er degré, du 2nd degré et parents et en n'hésitant pas à reconduire la grève pour ce faire et à déposer des intentions de grève dans le 1er degré pour l’ensemble de la période jusqu’aux vacances ; à rechercher, en maintenant l’indépendance de l’AG, l’unité la plus large possible avec les syndicats, stylos rouges, associations de parents, gilets jaunes, en les invitant comme observateurs au AG et en leur proposant la réciproque. Vidal et Blanquer nous font la guerre : de la maternelle à la fac, ensemble, contre-attaquons !

2) Samedi 30 mars, à participer massivement sur la base des revendications de l’AG IDF Éducation inter-degrés à la manifestation Éducation au Panthéon dans un cortège commun des établissements et écoles en lutte, à 14h au croisement rue Soufflot / rue Saint-Jacques, et à se rejoindre en tête de la manifestation

3) Jeudi 4 avril :
- à faire du jeudi 4 avril un nouveau temps fort de grève inter-degrés, et à mettre partout en débat la question desa reconduction
- à participer massivement à la manifestation régionale en y formant un cortège commun des écoles et établissements en lutte
- à participer ce jeudi 4 avril à une action en solidarité avec les collègues de Toulouse 

réprimé-e-s pour avoir bloqué leur rectorat. Une « commission action » inter-degrés est mandatée pour l’organiser : restez à l’affût !
- à se réunir en AG IDF Éducation inter-degrés à 17h à la Bourse du Travail de Paris, réunissant les personnels grévistes du 1er et du 2nd degré pour décider des suites de la grève

Posté par iufmmobilisation à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2019

Mercredi 13 mars, le DGRH Edouard Geffray à l'Espé Molitor

Capture d’écran 2019-03-11 à 03Capture d’écran 2019-03-11 à 03

Posté par iufmmobilisation à 03:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2019

Rdv Batignolles + ESPE de Créteil ce mercredi 20/02 et texte de reaction au projet de réforme exposé par Mr Geffray (MESR)

Afin de faire le point sur la situation (vote de la loi Ecole de la confiance qui acte la fin des Espé, positionnement du concours en fin de M2...) et réfléchir aux initiatives à mener, la CGT Espé propose de se retrouver de manière convivial mercredi 20/02 à partir de 17h à Batignolles. 

 Reactions

Posté par iufmmobilisation à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2019

compte-rendu INSIDE de la réunion au CE de l'ESPE avec Edouard Geffray (MESR).

Après quelques minutes d'incertitude où M. Geffray ne pointait pas le bout de son nez, nous avons finalement pris place pour entendre son discours et ses réponses à nos questions.
Pour faire court : langue de bois sur toute la ligne, sans surprise.
En plus détaillé : 
1/ les collègues qui étaient venus au rassemblement ont demandé à participer au débat. M. Geffray n'est pas idiot, il a laissé la direction de l'ESPE et Mme Carrara - présidente du Conseil - se débrouiller. Qui a refusé tout net que les collègues puissent s'exprimer (comme quoi il a bien fait). Ils ont quand même pu assister aux débats, ils pourront donc compléter ce compte-rendu s'ils le souhaitent.
Mais du coup, on a quand même obtenu que M. Geffray revienne pour une AG des personnels prochainement.
2/ je ne résiste pas à quelques commentaires sur la forme : c'est du Macron pur sucre, c'est impressionnant ! Avec toutes les tournures de phrase un peu familières qui vont bien (on n'est pas loin du "non mais les enfants c'est pas open bar là !"), on se croirait dans le grand débat national. A mourir de rire, si c'était pas aussi triste sur le fond.
3/ M. Geffray nous a déroulé l'esprit de la réforme dans son ensemble :
- le ministère fait dans le social, il lance une campagne des prépro avec les AED qui sont rémunérés pour entrer dans le métier (de quoi se plaint-on ?? Quand on voit ces pauvres étudiants salariés, ben là on les aide). C'est très clair, les L2 observeront, les L3 seront en pratique accompagnée et les M1 en responsabilité. 
- sur la formation initiale, deux invariants : l'universitarisation et la masterisation. Volonté d'harmoniser tout ce bazar, car toutes les ESPE ne dispensent pas la même formation. Or l'employeur a quand même son mot à dire sur la formation, c'est normal. Mais attention, le ministère produit un cadrage national, les maquettes c'est pas ses oignons (euh, donc il veut harmoniser mais en fait non. J'ai du mal à saisir en quoi cette réforme harmonisera quoi que ce soit, il y avait déjà un cadrage national, mais bon).
- sur la place du concours, c'est normal que ça vienne après puisque D'ABORD on réfléchit à comment on veut former et APRES on voit où on colle le concours. Et sinon on en parle demain en réunion syndicats-ministère, donc on dit rien aujourd'hui parce que ça être repris, amplifié et déformé (oui, les syndicats ont cette sale habitude, c'est connu). D'ailleurs il s'épanche beaucoup sur les rumeurs fausses qui circulent : non il en veut pas mettre des L2 devant élèves, non les AED ne seront pas payés 200€, non cette réforme ne permet pas de supprimer 25.000 postes en 1 an... Bref, on raconte n'importe quoi. 
Parmi les questions posées :
Q: qui va tutorer les AED 1er degré ? R: hum, bonne question à laquelle je n'ai pas de réponse. Je note.
Q: vous balancez les textes par petits bouts, mais en fait la cohérence est claire : AED pendant 3-4 ans de contrat, donc le concours sera à la fin du M2, faites pas semblant. Quand vous nous dites que tout n'est pas ficelé d'avance, vous mentez. R: meuh non tous les textes sont envoyés en même temps. Et puis la place du concours, j'ai déjà dit que ce sera discuté demain, c'est pas maintenant (et il prend l'air peiné qu'on le traite de menteur, bien sûr).
Q: votre projet laisse entendre que tout le monde doit faire la même chose partout sur le territoire, mais c'est inepte. Cette prétendue égalité de traitement envers les étudiants/stagiaires n'existe pas, on le sait très bien (pour les AED notamment, ça sera différent entre ceux qui seront dans un établissement qui fonctionne bien, avec un bon tuteur, et les autres). R: ben c'est déjà le cas pour les M2 et personne ne se plaint. Donc je ne vois pas le problème.
Q: au vu du référentiel proposé, il y a changement sur le volume d'heures assurées par les formateurs à temps plein et sur la répartition entre les différentes disciplines pour le 1er degré. On demande une assurance écrite sur le maintien des postes de formateurs en sept 2019 et en sept 2020. R: ne vous inquiétez pas, tout ira bien. Il n'est pas question de supprimer des postes.
Q: un des objectifs de la réforme est quand même bien de supprimer 25.000 postes sur 1 an. R: mais jamais de la vie !!!
Q: le 1er et le 2nd degré seront alignés ? R: actuellement on travaille en ce sens (NB : là je craque et j'insiste : mais c'est quand même un projet qui a circulé, il est donc abandonné ? R: où avez-vous entendu ça, on n'a jamais travaillé là-dessus ?!)

Posté par iufmmobilisation à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2019

Ce jour 16h30 : Conseil d'école avec la venue d'Edouard Geffray, DGRH du ministère de l'éducation nationale.

Il vient pour "répondre aux questions des personnels de l'ESPE sur la réforme de la formation des enseignants".
Vos élus ne manqueront pas de poser un certain nombre de questions, mais nous pensons qu'il est important que les personnels, vous-mêmes, soyez présents lors de cette réunion et puissiez vous exprimer.
Depuis des mois, nous discutons ensemble des conséquences de cette réforme : quelle formation sera dispensée ? Que deviennent nos postes à la rentrée 2019, à la rentrée 2020 ? Quel sera le futur statut des étudiants et stagiaires ?
Soyons nombreux cet après-midi, pour montrer au ministère que nous sommes tous concernés par l'avenir de nos emplois et surtout par la qualité de la formation dispensée aux futurs enseignants.
Rendez-vous aujourd'hui mercredi 6 février, dans le hall de Molitor à 16h30.
CGT

 

Posté par iufmmobilisation à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2019

grève le mardi 5 fevrier appelée par CGT, FSU, FO et Solidaires.

Compte tenu de la situation exceptionnelle, les unions régionales Ile-de-France (URIF) CGT FO FSU Solidaires réunies vendredi 25 janvier appellent à construire la mobilisation sur des revendications communes avec toutes celles et ceux qui luttent aujourd’hui. Il y a urgence, à faire grandir le mouvement social pour plus de justice sociale et fiscale.

Les URIF condamnent et s’opposent fermement à la loi « anticasseurs » qui vise ni plus ni moins à abolir la liberté de se réunir et de manifester, droits fondamentaux acquis de haute lutte.

Les URIF réaffirment que le « grand débat national » ouvert par l’exécutif en réponse à la crise des « gilets jaunes » ne vise en réalité qu’à légitimer la politique de casse sociale que le gouvernement voudrait voir aboutir en matière de services publics, d’assurance-chômage ou de retraite par points. En ce sens, les organisations syndicales n’ont pas à participer, ni de près, ni de loin, à ce « grand débat national ».

Au moment où les actionnaires des entreprises du CAC 40 se voient verser en 2018 le montant record de 57,4 milliards €, où les entreprises bénéficient de 40 milliards € au titre du crédit impôt compétitivité emploi (CICE) et où l’évasion fiscale est évaluée entre 80 à 100 milliards , l’heure est plus que jamais à la riposte interprofessionnelle pour obliger le gouvernement et le patronat à répondre à l’urgence sociale :

  •   Arrêt de la répression policière NON à la loi « anticasseurs »

  •   Hausse immédiate du SMIC à 1800€, et des grilles de salaires

  •   Augmentation générale des salaires et des pensions

  •   Revalorisation du point d’indice pour les fonctionnaires

  •   Réindexation des salaires, des pensions et des retraites sur le coût de la vie

  •   Développement de tous les services publics sur tous les territoires

  •   Retour à la retraite à 60 ans et abandon de toute réforme de retraite par points

  •   Abandon de toutes les réformes concernant les lycéens et les étudiants dont l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants étrangers hors UE

  •   Abrogation des réformes qui détricotent le droit du travail et la protection des salariés (Lois « Rebsamen », « El Khomri », ordonnances « Macron »...)

    Constatant que les fonctionnaires, les agents de la sécurité sociale, les retraité.e.s... rentrent dans l’action, les URIF considèrent que c’est le moment d’appeler tous ensemble les salarié.e.s du public et du privé à se réunir en assemblées générales, à décider de tous les moyens d’action en leur possession pour obtenir satisfaction sur les revendications (arrêt de travail, grève, blocage ...), à participer à la manifestation parisienne, mardi 5 février, et à discuter des suites à donner pour construire la riposte dans la durée.

    TOUS DANS LA RUE – MARDI 5 FÉVRIER 14H – HÔTEL DE VILLE DE PARIS

Posté par iufmmobilisation à 18:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 décembre 2018

Assemblée Générale sur la réforme des ESPE Ce Mercredi 19 Décembre à 12h00 à Molitor

Personnels, enseignant-e-s, stagiaires, étudiant-e-s

Réunion d'information mercredi 19/12 de 12h30 à 13h30 à Molitor en salle B2

La place du concours : vers l’incertitude prolongée

+ Epreuves d’admissibilité (écrits) en fin de L3 

+ Epreuves d’admission (oraux) en fin de M2 

= 2 ans de Master dans l’incertitude du concours

Un statut cassé et une rémunération au rabais

+ M1 en tiers temps rémunéré 266€ comme contracuel.le.

+ M2 à mi-temps rémunéré 900€ comme contractuel.le

= Perte du statut de fonctionnaire stagiaire et baisse de rémunération (actuellement 1400€ en M2 à mi-temps)

Une réduction des postes amorcée petit à petit :

-10% pour les Professeurs des écoles (en 2018)

- 20% pour les Professeurs des lycées et collèges et les CPE (en 2018)

= moins de place au concours, moins de fonctionnaires, plus de contractuel.le.s, 

Un monopole du ministère de l’Education Nationale :

+ ESPE dépendant uniquement du Ministère de l’Education Nationale

+ Un inspecteur de l’Education Nationale comme directeur

+ Maquette du Master fournies par l’Education Nationale 

= Monopole du ministère de l’Education Nationale, plus aucune autonomie pédagogique 

Assemblée Générale sur la réforme des ESPE

Un but commun : s’organiser pour défendre la formation et l’améliorer !

Posté par iufmmobilisation à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]