Communiqué de SLU du 21 mars 2009

texte intégral en pdf


Extraits:

"La lettre de Xavier Darcos aux syndicats, en date du 20 mars 2009, a été interprétée dans la presse comme un report de la réforme de la formation et du recrutement des enseignants du premier et du second degrés (dite « masterisation »). "

"Sur la forme, le Ministère de l’Education Nationale continue de penser que des communiqués ou des lettres sont l’équivalent de négociations. Sur le fond, pas de recul ici, mais une énième manœuvre."

"la lettre de X. Darcos n’est qu’un simple recul tactique sur la seule question des épreuves des concours, qui conserveraient - à titre transitoire !- pour l’année 2010 leurs modalités actuelles."

"Un moratoire sur la forme qui maintient le fond de la réforme ne peut être considéré comme une réponse satisfaisante, moins encore comme un recul."

"Après sept semaines de grève, est-ce la seule réponse que trouve X. Darcos ? Tient-il les universitaires, formateurs des IUFM, professeurs des premier et second degré, soutenus par des parents d’élèves, pour si méprisables ?"

"L’ouverture de véritables négociations suppose le retrait de ce projet de réforme dont tout prouve que l’application aura des conséquences dramatiques, immédiates et durables, sur l’ensemble du système éducatif et la formation des jeunes générations."

L’abandon pur et simple du projet ministériel est le préalable indispensable à toute négociation sérieuse destinée à améliorer véritablement la formation des enseignants.