13 mai 2009

Deuxième communiqué de l’IUFM de Paris occupé

Dans la dépêche AEF du mercredi 13 mai, le ministère affirme que « les étudiants reçus aux concours 2010 seront nommés ″fonctionnaires stagiaires″ dès septembre 2010, sous réserve que ceux inscrits en M1 aient validé leur première année ». Les fonctionnaires stagiaires de septembre 2010 seront ainsi "rémunérés, placés devant classe pour deux-tiers de leur temps et en formation (en tutorat ou à l'université) le tiers du temps restant".  Si l’on suit le scénario proposé par le ministère dans cette dépêche, un étudiant... [Lire la suite]
Posté par claire ben à 23:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 mai 2009

Pour vous donner envie de nous rejoindre!

Nous entamons la troisième nuit d'occupation du site de Batignolles... Quelques photos en guise d'invitation à nous rejoindre en soirée ou pour les nuits à venir.Bientôt sur le blog, un beau cadeau pour la mobilisation offert par des PLC1 éducation musicale !      L'album est ici
Posté par lili_plume à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 mai 2009

Grand Corps Malade, éducation nationale

Grand Corps Malade - Education Nationaleenvoyé par GrandCorpsMalade - Regardez d'autres vidéos de musique.
13 mai 2009

Médiatisation de l'occupation...Le Monde à l'IUFM

Le Monde, 14 mai, "A Paris, les futurs professeurs ne désarment pas" ntre deux fenêtres est tendue la banderole qui porte le slogan phare de la mobilisation des instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) : "Enseigner est un métier qui s'apprend". Elle a déjà beaucoup servi à l'IUFM de Paris-Batignolles ; elle servira encore, pour souligner l'opposition au projet de réforme qui modifie en profondeur le cursus des futurs enseignants. Cette réforme, dite de la "masterisation",... [Lire la suite]
Posté par lili_plume à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mai 2009

Sept présidents d'université en appellent au chef de l'Etat

   Le monde, 13 mai Monsieur le président de la République, Si nous nous permettons de nous adresser à vous maintenant, c'est que la situation dans les universités est grave. Quelle que soit la façon dont on vous présente les choses, aussi bien officiellement que dans les médias, la confusion règne : on vous dit à la fois qu'il ne se passe rien de considérable et que tout rentre dans l'ordre, et en même temps que l'année risque d'être perdue dans des troubles et des désordres intolérables. C'est là un tableau... [Lire la suite]