Appel des étudiants de l'ESPE du Mans à une mobilisation nationale le 4 février.

Depuis la réforme des concours, dites de la « masterisation », en 2009 faisant passer le concours de bac+3 à bac+5, la situation des étudiants en préparation du concours ne cesse de se dégrader. La qualité des formations aux métiers de l'enseignement est elle- même remise en cause d'année en année et subit les mauvais traitements de la part des différents gouvernements.

L'austérité qui touche l'enseignement supérieur ne fait qu'ajouter des problèmes à cette situation. Les universités, qui souffrent du manque de budget général, ne peuvent assumer l'ensemble des dépenses nécessaires et adaptent les formations en fonction du budget, là où il faudrait penser ce dernier en fonction des formations. Ainsi, des heures d'enseignements ne peuvent plus être assurées, les formateurs sont trop peu nombreux et non remplacés à leur départ.

Aujourd'hui, les étudiants en M1 qui n'obtiendraient pas leur concours ne savent même pas s'ils pourront poursuivre leur formation de futurs enseignants. Le concours en fin de M1 pose donc de nombreuses questions : Les concours sont-ils une condition nécessaire à la poursuite des études ? , Comment concilier en une année de M1 la préparation au concours et la formation professionnelle indispensable à l'année de stages en responsabilités ? C'est la place même du concours qu'il faut remettre en cause.

Devenir enseignant est devenu un parcours du combattant. Les stages se cumulent à la préparation des concours et s'ajoutent à l'obtention du master. Cette surcharge implique que rien ne puisse être fait correctement par les étudiants. La quantité et la répartition des stages […] ne permettent pas une réelle projection dans le métier.

Des mobilisations étudiantes ont lieu depuis plusieurs années dans les IUFM et maintenant dans les ESPE. En décembre dernier, c'était les étudiants d'Aix-Marseille qui étaient en grève. Aujourd'hui, ce sont les étudiants du Mans qui sont mobilisés pour refuser de subir cette situation.

Parce que nous ne pouvons gagner qu'en dépassant l'échelon local, nous, étudiant-e-s en grève de l'ESPE du Mans, appelons à une journée nationale de mobilisation sur les ESPE le 4 février prochain. En effet, à cette date l'ensemble des directeurs des ESPE académiques se rencontreront à Poitiers. Nous appelons donc les étudiants des ESPE à se réunir en Assemblées Générales pour discuter des problèmes locaux et nationaux et des modalités d'action pour construire la lutte. Nous appelons les étudiants à organiser des rassemblements partout où ce sera possible pour nous rejoindre dans le mouvement.



Les étudiant-es mobilisé-es du site du Mans de L'ESPE de l'académie de Nantes