Pour une opposition à la réforme du collège, inscrite dans une entreprise de démantèlement de l’Ecole de la République.
L’autonomie renforcée des collèges aggrave en effet à la territorialisation de l’éducation : il y aura désormais autant d'organisation et d'horaires que d'établissements. De fait, c'est la fin de l'égalité de traitement des élèves.
La suppression de matières ou le rabougrissement généralisé de l’ensemble des contenus disciplinaires s'ajoute à la logique minimaliste et utilitariste du socle commun, enseignement par compétence qui réduit et segmente les savoirs .
Dénoncer cette politique tournant le dos à toute ambition éducative émancipatrice. Arguments rétrogrades ou démagogiques selon les cas de la droite qui fût le pyromane zélé de l'école il y a encore peu.
Ni collège au rabais, ni administration de l’austérité à l’École, ni désagrégation de l’École de la République. Exiger le droit de tous les collégiens à un égal accès à un service public d’éducation de qualité et milite pour la réalisation de l’École du peuple fondée sur l’égalité et l’émancipation.