Personnels, enseignant-e-s, stagiaires, étudiant-e-s

Réunion d'information mercredi 19/12 de 12h30 à 13h30 à Molitor en salle B2

La place du concours : vers l’incertitude prolongée

+ Epreuves d’admissibilité (écrits) en fin de L3 

+ Epreuves d’admission (oraux) en fin de M2 

= 2 ans de Master dans l’incertitude du concours

Un statut cassé et une rémunération au rabais

+ M1 en tiers temps rémunéré 266€ comme contracuel.le.

+ M2 à mi-temps rémunéré 900€ comme contractuel.le

= Perte du statut de fonctionnaire stagiaire et baisse de rémunération (actuellement 1400€ en M2 à mi-temps)

Une réduction des postes amorcée petit à petit :

-10% pour les Professeurs des écoles (en 2018)

- 20% pour les Professeurs des lycées et collèges et les CPE (en 2018)

= moins de place au concours, moins de fonctionnaires, plus de contractuel.le.s, 

Un monopole du ministère de l’Education Nationale :

+ ESPE dépendant uniquement du Ministère de l’Education Nationale

+ Un inspecteur de l’Education Nationale comme directeur

+ Maquette du Master fournies par l’Education Nationale 

= Monopole du ministère de l’Education Nationale, plus aucune autonomie pédagogique 

Assemblée Générale sur la réforme des ESPE

Un but commun : s’organiser pour défendre la formation et l’améliorer !