Les déclarations de la part du gouvernement et tout particulièrement du ministre de l’Education Nationale et de la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche se succèdent à un rythme soutenu et nous inquiètent, notamment quant à la fin envisagée du déconfinement. 
La section FO ESR de Sorbonne Université rappelle que la santé des personnels et des usagers doit rester un impératif absolu. Notre université est fermée jusqu’à la rentrée de septembre mais des personnels continuent de venir travailler sur site. Nous rappelons les exigences fondamentales :   Pour tous les personnels pas de reprise des activités en présentiel  si les conditions de sécurité essentielles à la préservation de la santé n’ont pas été mises en place : distribution de masque  pour tous, aussi bien pendant le travail que pendant le trajet maison poste de travail, distribution de gel à l’entrée de létablissement , présence alternée dans les bureaux exigus où plusieurs collègues travaillent , test certifié fiable etc.
 
De plus nous rappelons notre opposition aux congés imposés pour les personnels Biatss. Le confinement ce nest ni du repos ni des vacances. Les personnels subissent déjà suffisamment les contraintes dune situation pénible sans que la direction de notre université en rajoute par une mesure qui spolie les personnels dune partie de leurs vacances.
 
Nous reconnaissons les décisions positives lorsquelles sont prises dans lintérêt  des personnels. Ainsi nous avons salué la décision dinstauration dune prime panier de 17,50 euros par repas pour les personnels qui travaillent sur site et nous privilégions la négociation.
 
Cest dans cet esprit que nous avons adressé à monsieur le Directeur Général des Services une série de questions portant sur les primes:

- Quand sera versée la prime de panier de 17,50 euros par repas?

- Est-ce que le paiement des primes (de façon générale) pour les personnels Biatss va connaître des modifications quant aux dates de paiement?

- Pour la PIU, quand sera-t-elle versée et selon quelles modalités?

-Est-ce qu’il est prévu une prise en charge, un remboursement des frais occasionnés par le télétravail (coût supplémentaire pour l’électricité, coût du matériel lié à l’informatique etc.)

- Pour certains, surtout les personnels qui payaient des tarifs assez bas, la fermeture des cantines entraîne un coût supplémentaire important pour les dépenses d’alimentation et c’est d’autant plus difficile pour les personnels dont les enfants allaient à la cantine. Est-ce qu’il serait envisageable d’augmenter le montant des primes en particulier pour les personnels qui perçoivent des salaires modestes ou créer une prime bas salaire spéciale ?

Nous attendons la réponse de monsieur le Directeur Général des Services.
 
La question de la validation de l’année pour les étudiants dans notre université ainsi que de la titularisation des stagiaires à l’INSPE se pose de façon cruciale actuellement. Face à la pandémie de Covid-19 la situation sanitaire demeure grave en Ile-de-France région tout particulièrement touchée par l’épidémie. 
Attachée à l’égalité, principe fondateur de notre République, inscrit dans la Constitution, la section FO ESR de Sorbonne Université s’oppose à tout contrôle, évaluation, examen en distanciel ainsi que toute visite d’évaluation en établissement. FO ESR s’oppose à tout rattrapage, contrôle, évaluation ou examen en présentiel jusqu’à la rentrée de septembre, et seulement si la situation sanitaire le permet à partir de septembre. En effet, il existe de profondes disparités et inégalités entre les étudiants confinés qui n’ont ni cours, ni livres, ni moyens informatiques ou connexions à domicile et celles et ceux qui disposent de toutes ces ressources, sans compter les difficultés matérielles et psychologiques auxquelles sont confrontés nombre d’étudiantes et d'étudiants.
Notre section FO ESR de Sorbonne Université se prononce donc pour la validation de l’année universitaire 2019-2020 sur la base des notes du semestre 1. Pour celles et ceux qui n’auraient pas de note ou des notes insuffisantes une session d'examen ou de  rattrapage pourrait être organisée à partir de la rentrée de Septembre si la situation sanitaire le permet.
A l’INSPE, les stagiaires 2020 ne doivent pas être pénalisés : aucun redoublement, aucun licenciement à la fin de l'année,  titularisation et prise de fonction au 01/09/20,  rendu des mémoires pour ceux qui le désirent et non prise en compte du mémoire pour la titularisation et la validation du master MEEF.
 
Pour les masters recherche possibilité de rendu des mémoires et tenue des soutenances jusquen décembre 2020.
 
Pour toute l’université non prise en compte pour la validation de l'année des stages qui n’ont pas pu avoir lieu ni exigence de report de ces stages.
 
L’intersyndicale FO CGT FSU Sud de l’Inspe a adopté un communiqué qui  refuse tout contrôle, évaluation, examen en distanciel ainsi que toute visite d’évaluation en établissement. D’autres solutions existent et  un certain nombre de pistes envisageables sont indiquées dans le communiqué.

Bien entendu l’intersyndicale refuse aussi tout rattrapage, contrôle, évaluation ou examen en présentiel à l’INSPÉ jusqu’à la rentrée de septembre, et seulement si la situation sanitaire le permet à partir de septembre.

Communique__intersyndical_FO_CGT_FSU_Sud_INSPE_de_Paris