Le SNESUP – FSU aux PRAG/PRCE de l’ÉSPÉ de Paris et des universités partenaires, engagés dans la formation des enseignants ou non

Chers collègues,

En tant qu’enseignants de statut 2nd degré affectés dans l’enseignement supérieur, nos services annuels de 384 heures TP-TD sont lourds et n’ont jamais été réduits. S’y ajoutent de plus en plus de tâches, dont certaines, typiquement administratives, ne nous incombent normalement pas : les glissements de fonction nécessitent une vigilance extrême.

Nos salaires sont bloqués et, depuis la désindexation des salaires sur l’inflation (en 1985), c’est une baisse de 25 % de pouvoir d’achat que nous avons subie (ce qui équivaut à la perte de 3 mois de salaire sur 12 ), laquelle  rend notre métier de moins en moins attractif : quand il s’agit de recruter des PRAG/PRCE, tout particulièrement à l’ÉSPÉ, les candidats ne se bousculent pas.

Nos carrières dans le supérieur sont ralenties par rapport à celles de nos collègues du post-bac des lycées : les statistiques ministérielles le confirment. Depuis plusieurs années, le SNESUP et son secteur second degré dénoncent ces retards de carrière : le statu quo perdure et la contestation apparaît comme anesthésiée. Il est vrai que tout est fait pour faire croire que notre pays vivrait au dessus de ses moyens et qu’il n’y aurait pas la possibilité de répondre aux revendications, alors même que les inégalités se creusent et les richesses s’étalent scandaleusement.

Il est temps que la situation cesse : c’est dans le but de porter à la rentrée, y compris nationalement, des revendications, LÉGITIMES, que la section SNESUP de l’ÉSPÉ de Paris organise une rencontre/consultation de tous les PRAG-PRCE et assimilés afin de comparer les situations, faire un point sur les problèmes et les attentes, aussi bien à propos des retards chroniques de carrière que de l’organisation des services, des maxima hebdomadaires etc…, et d’organiser l’action nécessaire dans les établissements.

Nous vous proposons de nous réunir le mardi 16 juin à 13h30 à l’ÉSPÉ de Paris, site Molitor, 10 rue Molitor, 75016 Paris. La salle sera affichée sur les écrans dans l’entrée.

Cette rencontre s’inscrit dans l’initiative nationale de remontées des revendications en direction du ministère.

Nous espérons vous voir nombreux.