Bonjour

Les sections CGT et FSU de l'Espé invitent l'ensemble des personnels BIATSS , enseignant-e-s, stagiaires, étudiant-e-s à se réunir à l'occasion de la journée de grève dans l'éducation du jeudi 4 avril à partir de midi à l'Espé Molitor. Il s'agit de débattre de la situation, des nouvelles réformes ET des actions possibles à mener en tant que personnels et étudiant-e-s des Espé.

Nous irons ensuite manifester avec nos collègues du 1er et 2d degré fortement mobilisés (grosse grève le 19/03, grosse manif le 30/03...). La colère monte contre Blanquer qui prend vraiment les profs pour des imbéciles !

Les Espé sont bien évidemment concernées par les loi Blanquer (c'est la loi Ecole de la confiance qui transforme les Espé en INSPE).

Nous ferons à l'occasion de cette réunion un point sur les nouvelles infos que les syndicats vont recevoir sur le nouveau concours (en fin de M2) et les conséquences sur les MEEF (quelles mesures pour 2020 et 2021 ?). Une réunion syndicat / ministère aura lieu la veille, on vous transmettra les infos à cette occasion.

Il y a aussi de nombreuses menaces sur le statut des fonctionnaires, les retraites, les congés bonifiés ... 

C'est le moment de réagir, de se mobiliser collectivement.

N'hésitez pas à faire circuler et relayer l'appel de formateurs/trices de Créteil:

http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=ESPE2019

**********************************

Soyons nombreux jeudi 4 avril à partir de midi - Espé Molitor (la salle sera affichée sur les écrans et sur des affichettes dans le hall)

14h place de l'Opéra

Heure d'information syndicale ouverte à toutes et tous à l'initiative des sections FERC Sup CGT et FSU de l'Espé Paris

Amicalement.

Mobilisé-es pour obtenir l'abandon du projet de loi Blanquer

SNUipp-FSU, SNEP-FSU, SNES-FSU, SNUEP-FSU, FNEC-FP-FO, CGT Éduc'action et Sud Éducation

 

Les enseignantes et enseignants se mobilisent face à la politique éducative, rétrograde et libérale, conduite actuellement à marche forcée au mépris de leur expertise rofessionnelle et déjà sanctionnée par l'ensemble de la communauté éducative.

Elles et ils rejettent notamment le projet de loi « pour l'école de la confiance », un texte qui ne permettrait en rien d'améliorer la réussite de tous les élèves et bouleverserait radicalement le fonctionnement et la structure de l'école avec notamment la création de regroupements écoles-collège.

Nos organisations syndicales SNUipp-FSU, SNEP-FSU, SNES-FSU, SNUEP-FSU, FNEC-FP-FO, CGT Éduc'action et Sud Éducation dénoncent les menaces de sanctions et pressions exercées à l'encontre des personnels et défendent leur liberté d'expression. Nos organisations sont engagées dans ces mobilisations, soutiennent les actions menées localement et appellent à les développer avec tous les personnels.

Lors des manifestations organisées sur tout le territoire samedi 30 mars, les enseignantes et enseignants seront rejoints dans leur mobilisation par des parents d'élèves, des élu-es ou simplement des citoyen-nes. Nos organisations appellent à faire de cette journée un moment fort de mobilisation pour le service public 'éducation.

Elles appellent ainsi à faire du jeudi 4 avril un prochain temps fort de mobilisations (grève, rassemblements, manifestations...) pour obtenir l'abandon du projet de loi. lles construisent également d'autres actions localement durant la période de vacances par zone.

Elles s'engagent aussi sur le terrain de la Fonction publique pour s'opposer à la réforme gouvernementale qui détruirait le statut de fonctionnaire, et promouvoir également le service public d'éducation. Elles estiment nécessaire de poursuivre et d'amplifier les mobilisations pour obtenir l'abandon du projet de loi y compris a moment de l'examen de celui-ci par le Sénat.

À cet effet, elles se reverront prochainement dans l'unité la plus large.